Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 09:45

 

Une époque difficile


 

En 1997, les Scouts et Guides Catholiques de France finissent leur procès commencé par les Scouts de France et la Fédération Française du scoutisme. Ils changent alors de nom et deviennent l'Association Française des Scouts et Guides Catholiques. Ils ont en effet convaincu que la croix potencée n'était pas l'emblème réservé aux Scouts de France, ni leur propriété, mais bien celle de tout mouvement qui se veut scout. En revanche, suite à ce changement, quoi que minime, certaines familles préfèrent rejoindre d'autres associations scoutes traditionnelles qui existent déjà.

 

P-l--de-Chartres-2009_1600.jpg

Une troupe FSE du Chesnay au pèlerinage de Chrétienté

 

Cependant, la commission épiscopale pour la jeunesse et l'enfance presse les mouvements de la Fédération du Scoutisme Européen et les Scouts Unitaires de France, que le nombre des aumôniers traditionnels agissant en vertu de l'Indult Ecclesia Dei soit réduit au minimum. Cette demande fait son effet puisqu'il ne reste quasiment aucun groupe ou aucune autre unité ayant la messe traditionnelle dans ces mouvements. On notera cependant que les troupes du Chesnay et celle de Port-Marly de la Fédération des Scouts d'Europe tout comme la 41ème Paris des Scouts Unitaires de France réussissent à y rester malgré tout. Mais cette dernière trop isolée dans son mouvement va disparaître quelques années plus tard.

 

La même année, le fondateur des Europa Scouts décède et son association est en perte de vitesse. Un renouvellement est donc pris par de nombreuses unités membres de la Fraternité Sacerdotale Saint Pierre et des autres communautés Ecclesia Dei. C'est aussi l'année où la 7ème Paris est dissoute par les Scouts Unitaires de France : ils créent alors leur propre Association : les Scouts et Guides Saint Michel et réussissent à faire leur camp d'été à l'aide des Scouts et Guides Saint Louis.

 

Le 22 juillet 1998, quatre scouts membres de l'Association Française des Scouts et Guides de France ainsi qu'un plaisancier venu leur porter secours, périssent dans l'océan en Bretagne. Cet accident leur vaut beaucoup de tort : après avoir eu un procès destructeur et l'interdiction de certains cadres de l'association à continuer leur fonction au sein du mouvement, le Ministère de la Jeunesse et des Sports modifie aussi les statuts d'encadrement des camps selon la loi de 1901 juste avant les camps d'été. Il manque donc un grand nombre de formations nécessaires pour encadrer le grand nombre d'unités qu'ils ont. Plusieurs de leurs camps sont donc annulés au dernier moment. C'est pourquoi un grand nombre de scouts rejoignent d'autres associations proches de leur secteur.

 

IMG_0002---Copie.jpg

Une promesse chez les guides des SGCdF

 

Les Scouts Godefroy de Bouillon, association ou l'aumônerie est assurée par les prêtres de la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X, tout comme les Europa Scouts des mouvements Ecclésia Dei,profitent de ces deux occasions arrivées aux Scouts et Guides Catholiques de France pour demander à plusieurs de leurs unités de les rejoindre. C'est ce qui se passe de part et d'autre et les mouvements atteignent 350 et près de 500 membres alors qu'ils étaient plus réduits auparavant. D'autres ont préféré à leurs risques faire les camps malgré le manque des diplômes. C'est le cas pour la troupe Henri de La Rochejacquelein qui est poursuivie par la Direction Départementale de la Jeunesse et Sports et la gendarmerie en 1999. Heureusement pour elle, elle reste introuvable.

 

Deux ans plus tard, en 2001, un accident se déroule au sein de l'établissement de Riaumont. C'est de nouveau l'occasion pour les médias de se déchainer contre les associations scoutes traditionnelles. Cette affaire ponctuelle, malgré l'écho médiatique dont elle en est l'objet, ne remet pas en cause le travail d'éducation comme le souligne le rapport des inspecteurs de l'Aide sociale à l'enfance dépêchés sur place après l'accident.

 

Ces différents événement enveniment aussi l'esprit de différence entre les deux fraternités. De plus en plus de familles quittent une association pour en rejoindre une autre, et une fois de plus les Europa Scouts et les Scouts Godefroy de Bouillon, qui chacune d'entre elle on pris un parti depuis les sacres se voient peu à peu grossir en effectifs.

Partager cet article
Repost0

commentaires